Navigation Menu

L’ Aventure, comment faire ?

« Tout ce que vous avez à faire, c’est décider de partir, et le plus dur est fait » Tony Wheeler, co-fondateur du Lonely Planet

thumb_travel_1024La détermination est pour moi un élément clé, qui permet de suivre le chemin que l’on s’est choisi. Sortir des rails et faire le choix d’une aventure un peu hors du commun, c’est se confronter à tout un tas d’interrogations de la part de son entourage… D’autant plus pour une fille qui décide de partir en solo à vélo !
Les autres reportent naturellement leurs peurs sur vous. Etre serein sur son choix est donc indispensable. Toute la difficulté d’être en mesure de rassurer ses proches sur leurs craintes personnelles, tout en apprenant à gérer les siennes…

Au fur et à mesure de l’avancement du projet, l’entourage se rassure, se prend au jeu de l’aventure, et pour certains, rêvent même finalement de me rejoindre !

Côté boulot, j’ai la chance d’être dans une entreprise où l’expression « Développement personnel » n’est pas seulement un joli mot encadré dans un tableau au dessus d’un bureau. Ainsi, de l’esquisse d’idée de voyage à la fermeture des sacoches du vélo j’ai été soutenue, approuvée et accompagnée, ce qui m’a apporté une bonne dose de sérénité et le sentiment de pouvoir pleinement lier mes choix de vies avec mes orientations professionnelles.

Le reste, c’est juste une suite logique de détails à régler, rien de très compliqué dès lors que l’on y consacre un peu de temps et d’énergie ! Concrètement, il m’aura fallu une année de préparation avant de mettre le pied dans l’avion, avec comme étapes principales :

  • Le choix des pays, des sites à voir pour estimer globalement mes distances
  • Le choix du timing selon les saisons pour planifier mon itinéraire
  • L’estimation du budget pour les achats à réaliser, et le fait de vivre un an sans salaire
  • L’équipement : existant, à renouveler, à acheter… merci au Père Noel, aux anniversaires et aux mécènes pour les coups de pouce 🙂
  • Et la gestion de l’administratif : banque, assurance, passeport, visa, téléphone, impératifs en France pendant mon absence…

En ce qui concerne la préparation physique, je suis naturellement sportive à la base ; équitation quasi quotidienne, pilates, un peu de nage, plongée de temps en temps. Donc le vélo s’est facilement inscrit dans cette continuité.

Et pourquoi le vélo ? Parce que c’est pour moi une forme d’évasion à chaque instant, qui met les cinq sens en éveil, un moyen d’allier défi physique et mental (on voyage autant à l’intérieur qu’a l’extérieur !), et un lien naturel vers les autres, facilitateur de rencontres, propice à l’entraide et à l’ouverture d’esprit.